Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 06:47

coucou les amis!!

Nous voila enfin parti de Bowen, une petite larme a l'oeil apres avoir passe trois mois entoures de gens de toutes les nationalites, and so much fun!

maintenant nous sommes a airlie beach, a profiter une derniere fois de notre copine ecossaise qui nous accompagne a l'aeroport dans une petite heure... Et la ca sera Bye bye la voiture et les amis, bonjour Brisbane! On arrive ce soir dans la ville ou on avait atteri en premier lieu, bizarre de se retrouver la ou on a commence notre voyage, ca sent la fin!!!

Ensuite nous avons 4 jours a Brisbane ou la meteo n'est pas super apparement, et, enfin, dimanche, depart pour Paris!!

On commence a etre un peu nerveux, on se demande comment ca va etre apres un an!!

on vous embrasse du petit cybercafe miteux ou on vous ecrit sans les accents, vous nous manquez!

a bientot!

Partager cet article
Repost0
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 09:20

 

 

Billets achetés pour le départ de Bowen dans un peu moins d’un mois, nous commençons à penser sérieusement à notre retour en France. Nous sommes pressés de retrouver la bonne nourriture française, mais pas vraiment de revoir le stress et les grognons… On est contents de savoir que bientôt on reverra tous (ou presque) nos amis et notre famille, ainsi que notre cher Sarko bien sûr…

 

On a enfin achetés les billets pour revenir ici, départ de La Rochelle le 14 novembre, direction la Gold Coast australienne via Londres et Kuala Lumpur en Malaisie où nous resterons quelques jours avant d’arriver en Oz le 19. Du coup on va avoir environ un mois et demi en France, dont surement une bonne semaine à Paimpol, et trois semaines à Cholet, plus quelques jours de jetlag, ça nous laisse une autre semaine pour glandouiller à droite à gauche, on va essayer de voir autant de monde que possible! J’imagine qu’on va reprendre les kilos qu’on a perdus en travaillant dur dans les champs et depuis qu’on a arrêté de manger de la viande, il y a environ deux mois.

 

Sinon le moral est un peu meilleur, nous avons reçu quelques cartes postales (merci Guéna, la famille Le Glatin et mamie Yvias) ainsi qu’un joli colis chargé de spécialités bretonnes qui ont régalés nos papilles (d’ailleurs, Kat, t’as eu de la chance, le colis a été ouvert par les douanes, car envoyer des produits contenant du lait ou des œufs est interdit!! Mais le badge de Patrick Bruel a dû les impressionner assez pour qu’ils décident de juste nous mettre un mot)

Nos conditions de vie se sont incroyablement améliorées, avec le départ d’un des couples italiens de notre chambre, remplacés aussitôt par Ishbel, notre copine écossaise, qui est aussi notre prof d’anglais attitrée: elle nous apprend les trucs les plus anodins mais aussi les plus utiles qui manquent encore à notre vocabulaire, comme « faire marcher quelqu’un », « to wind someone up », et avec qui on joue à un dîner presque parfait, concours french cuisine contre les restes du monde (inclus bien sûr les spécialités anglaises telles que cupcakes glacés ou gelée à la fraise).

 

Une des raisons pour lesquelles ça va nous faire du bien de rentrer en France, c’est qu’on a beau les critiquer souvent, ils nous manquent, les français! Ils ont peut-être une réputation terrible, passer pour des relous qui râlent tout le temps (faut avouer qu’ici les gens se révèlent vraiment souvent racistes des frenchies), ça nous manque, ces gens qui se battent pour leurs droits! Depuis qu’on travaille et qu‘on vit ici, on ne peut que constater la facilité avec laquelle la plupart des gens se laisse marcher dessus sans remuer! Au travail, les patrons savent qu’il y a de la main d’œuvre qui arrive de Corée sur demande chaque jour, des dizaines de backpackers comme nous qui veulent travailler aussi, du coup ils n’ont pas vraiment d’état d’âme..; L’autre jour, au boulot de Jenny, le boss les a fait poiroter une heure et demie en plein soleil au beau milieu de la journée car une machine était cassée, avant de les renvoyer chez eux sans même un mot d’excuse; évidemment sans être payés… Quand a l’hôtel où on vit, le boss a décidé qu’une bouteille de liquide vaisselle pour 200 personnes par jour, c’était trop cher pour lui, et que Jenny est allée se plaindre, elle est passée pour une révolutionnaire anarchiste féroce (mais maintenant, on en a deux, délayées avec de l’eau, mais c’est déjà ça). Les gens ne se plaignent jamais de rien ici, c’est vraiment une qualité la plupart du temps, car ils sont toujours satisfaits de ce qu’ils ont et contents; mais au travail, c’est une tare car du coup ils s’écrasent comme des mouches devant la moindre autorité. Heureusement pour nous, on a l’expérience d’avoir bossé pour Mr Marton, en Vendée, avant, et après s’être fait exploités la première fois sur nos heures supp’ et nos congés payés, on a appris à râler quand il le faut (hihihi il en parle encore de nos coups de gueule!)

 

Enfin, bon c’est pas le tout, mais ce soir au menu Nachos mexicaines d’Ishbel et pain perdu (au pain de mie oui oui c’est beau la cuisine improvisée)! Bisous à tous et à bientôt!

Partager cet article
Repost0
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 08:44

Après un bon moment de silence, voilà quelques nouvelles des deux fermiers australiens, hey, mate!

 

Pour l’instant, nous sommes toujours à Bowen, Jenny toujours en train de trier ses poivrons et Sam, lui, a eu une promotion, maintenant il empile des cartons de haricots verts, et oui, c’est ça la classe à l’australienne!! Après l’anniversaire de Jenny (qui a enfin arrêté d’aller vérifier la boite à courrier tous les jours, non, pas de colis rempli de Haribos et de Carambars, pas même une seule petite carte), nous avons eu une petite période un peu triste, un mélange de mal du pays, de lassitude au boulot (nan, vraiment? Trier des poivrons ça devient ennuyant, après en avoir tripoté environ 659 millions ??), en plus l’endroit où on vit est peuplé de créatures très bizarres appelées ici « bitches », vous connaissez peut-être, elles se reconnaissent souvent du fait qu’elles se baladent en bandes, et passent leur temps à médire les unes des autres… et elles sont 12 à travailler avec Jenny, 24/24 à se critiquer les unes les autres… La plupart des gens ici sont là pour profiter de la vie, comme nous, mais sauf qu’ils ont absolument tous l’air d’être des idiots… Aucun d’entre eux ne sait que c’est mal de laisser allumer l’eau quand on ne s’en sert pas, que non, une patate ce n’est pas fabriqué dans une usine avec de la farine, j’en passe et des vraiment -vraiment- meilleures…

 

De plus, ca va bientôt faire un mois et demie qu’on partage notre chambre avec deux couples d’italiens qui sont très très sympas mais qui ne savent pas trop ce que « shut up » veut dire… A 6 dans 10m², c’est dur, mais alors 3 couples, dont deux ritals, c’est vraiment dur!

 

Enfin, même si on ne cesse de se répéter qu’on ne peut attendre trop des gens qu’on a choisi de quitter, on ne peut pas vraiment compter sur les gens qui nous manquent pour nous remonter le moral… On a cessé d’espérer des nouvelles de nos amis…

 

 

Mais sachons rester un brin positifs, il y a toujours la mamie de Jenny qui a presque fini la collection de cartes postales de tous les vendeurs de Paimpol, et Antho et Marion qui sont enfin revenus à la surface de la civilisation, pleins de leurs belles histoires et qui nous bien plus que rassurés en appelant Sam un matin à 5heures…

 

Et aussi Ishbel, l’écossaise qu’on a rencontré ici et qui nous fait faire des exercices fessiers (bah oui, puisqu’Alban a su se souvenir de dire à jenny qu’elle avait grossi même s’il a oublié son anniv) et qui assure de belles tranches de rire au boulot avec Jenny, au moins une personne dans l’usine qui sait ce qu’est un avocat et qui sait utiliser plus que le micro ondes dans la cuisine… Et puis on a vraiment pleins de trucs à lister dans notre page sur les débilités qu’on a entendues ici!! On voulait aussi remercier les saisonniers, qui nous donnent régulièrement des nouvelles, et surtout Didine qui nous envoie des mails plus longs que la distance France-Australie, contenant les potins les plus croustillants du Maine et Loire…

 

Un autre point positif, notre disque dur à lâché, et du coup on n’a plus aucun film en français, mais (oui, je viens au truc positif) on s’en fiche, puisqu’on est bilingues! La preuve pour Jenny est qu’elle a réussi à gagner une partie de jeu alphabétique au boulot avec sa collègue kiwi (un jeu absolument impossible il y a un mois vu l’accent d’Audrey et le bruit de fond de l’usine « CRCRCRRRRRRRRR PRRRRRRRRRR VRRRRRRRRRR MIAAAAAAAOUOUUUUUUU VRRRRFFFTTT »), et pour Sam, c’est qu’il a survécu à une soirée chez son fermier australien, à boire bière sur bière, en étant le seul capable de soutenir une conversation en anglais…

 

En parlant de fermier australien, cela ne vous étonnera certainement pas, mais Sam est encore une fois devenu le chouchou de son boss qui ne le lâche plus d’une semelle et qui lui a donné la fameuse promotion des haricots verts! Un de plus a ajouter sur la liste des patrons tombés sous ses charmes irrésistibles; le premier étant Mr Marton, qui avait adoré voir Sam déboucher les toilettes à mains- ou devrions-nous dire « bras » - nus, et maintenant Joey qui a rêvé les yeux ouverts devant Sam baissé à ramasser ses citrouilles…

 

 Sinon, rien de neuf sous le soleil de Bowen, ici c’est toujours l’hiver, et oui, ça se sent, le soir il fait seulement 25°, faut mettre une petite laine! On rigole quand même bien avec nos colloc italiens, super machos et un peu branleurs sur les bords (j’exagère pas, Andrea considère que c’est à Denise, sa copine, de cuisiner. Bon, OK, c’est bizarre, c’est macho, mais bon, ok. Mais quand elle doit se lever à 5h le matin pour lui cuisiner… un café, parce qu’il veut aller à la pêche pendant qu’elle va passer sa journée dans une usine, et qu’il faut qu’elle lui prépare son déjeuner aussi, sinon il ne mange pas, et qu’au diner et lui fasse un bon petit plat, hein, pas des spaghettis à la bolognaise, et bobonne tu te dépêche j’ai pas que ça à faire faut que j’aille jouer au poker avec les copains, ça devient un peu beaucoup..).

 

Enfin, bon, pour notre retour la date est toujours prévue au 26 septembre, décollage de Brisbane, atterrissage à Paris le 28. On devrait rester grosso modo un mois en France, avant de repartir pour 6 mois au pays des merveilleux kangourous. Les billets de retour ne sont toujours pas achetés, donc on vous tient au courant dès qu’on en sait plus!

 

Bisous à tous ceux qui pensent à nous, et rappelez vous que si vous, vous êtes tristes parce que deux personnes vous manquent, pour nous, c’est pire, car c’est VOUS TOUS qui nous manquez! N’hésitez pas à nous envoyer des nouvelles, même si c’est pas grand-chose, ça nous ferait, vraiment, vraiment plaisir! Ennuyez nous avec des mails super longs, dites nous tout ce qui se passe en France, qui est mort, qui a sorti un nouveau film, qui chante quoi, de combien de pourcent le pouvoir d’achat à encore baissé, qui s’est pris le bec avec qui, la vie en France, quoi! Ca nous manque vraiment!

Partager cet article
Repost0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 09:18

 

voila la bonne adresse, revue et corrigée

 

Sam et Jenny Room #22

PO BOX 453

BOWEN QLD 4805

Australia

 

Au cas où vous auriez envie de nous envoyer un petit mot, où un camembert... 

Partager cet article
Repost0